5 signes que vous négligez vos finances.jpg

août 2021

5 signes que vous négligez vos finances

Cela fait plusieurs mois que votre voiture a du mal à démarrer, le moteur fait un bruit étrange. Hier, tous les voyants du tableau de bord se sont mis à clignoter. Pourtant, vous vous persuadez que cela n’est pas grave et vous reportez encore et toujours la visite au garage… La gestion de vos finances est comparable à celle de votre véhicule ou de votre santé : ignorer les signaux d’alarme peut nuire à votre bien-être financier. Mais quels sont les signes que vous négligez vos finances ?

1. Vous ne savez pas combien vous dépensez chaque mois

Si vous ne savez pas exactement combien vous dépensez chaque mois, il y a de fortes chances que vous dépensiez plus que ce que vous gagnez. Par conséquent, vous n’êtes pas en mesure d’atteindre vos objectifs financiers. Bien entendu, il ne s’agit pas de savoir où part le moindre centime, mais plutôt de vous faire une idée des postes auxquels vous consacrez votre argent.

Pour y parvenir, il est indispensable de savoir respecter un budget, pour savoir à quoi vous allez consacrer votre agent, plutôt que de vous demander où il est parti. Établir un budget vous permet de vérifier que vos factures soient payées et vous évite de dépenser trop. Ainsi, vous pouvez fixer des objectifs à long terme, par exemple épargner en vue d’une rénovation ou ajouter un petit bas de laine à votre pension.

Astuce : connectez-vous régulièrement pour vérifier le solde de votre compte.

2. Vous vous faites (régulièrement) du souci à cause de l’argent

Il vous arrive de vous demander comment faire face aux factures mensuelles ? Vous stressez à l’idée de recevoir une facture des impôts ou de l’école de vos enfants ? Il n’y a pas de honte à cela, c’est sans doute le cas de nombreuses personnes. Cependant, pour apaiser vos craintes, mieux vaut remédier au problème, de préférence en identifiant et en planifiant les dépenses prévues, par exemple en mettant de côté chaque mois un montant consacré à ce genre de dépenses. Si cela n’est pas possible, mieux vaut réfléchir à une manière de réduire vos dépenses et/ou d’augmenter vos revenus. Une fois encore, l’idéal est d’établir un budget et de demander conseil.

3. Votre compte courant est souvent dans le rouge

Si vous avez la possibilité de descendre en négatif sur votre compte courant, vous disposez d’une réserve d’argent flexible quand vos finances se portent moins bien. Elle vous permet de retirer de l’argent ou de continuer à payer des factures jusqu’à une certaine limite, même si vous êtes déjà dans le rouge. Cependant, ce service est considéré comme un crédit à la consommation et comme pour tout crédit, la banque facture des intérêts qui peuvent être très élevés, parfois jusqu’à 10 %.

C’est pourquoi il est conseillé de descendre le moins possible dans le rouge. Si vous avez des économies, utilisez-les pour alimenter votre compte. Sinon, établir un budget peut vous aider à voir sur quel poste travailler. L’étape ultime consistera, une fois la dette remboursée, à supprimer cette facilité budgétaire.

Autre signal d’alarme : vous utilisez régulièrement une carte de crédit pour bénéficier d’un répit financier temporaire. L’utilisation de crédits personnels ou l’achat de bien à tempérament est également un signe révélateur.

4. Vous n’êtes pas prêt à faire face à l’imprévu

Si votre machine à laver rend l’âme du jour au lendemain, saurez-vous débourser 600 € pour en acheter une nouvelle ? Avez-vous de quoi payer une opération dentaire de 2000 € ? Et s’il vous arrivait de perdre votre métier, pouvez-vous vous permettre de consacrer six mois à la recherche d’un nouvel emploi sans paniquer pour votre avenir financier ?

Si vous avez répondu par non à l’une de ces questions, votre réserve financière pour les cas d’urgence n’est probablement pas suffisante. Mieux vaudrait donc constituer un petit bas de laine pour ce genre d’imprévus, qui vous donnera la marge nécessaire pour faire face aux dépenses supplémentaires et garantira votre tranquillité d’esprit.

Généralement, il est conseillé de disposer d’une épargne équivalant à 3 à 6 mois de salaire familial net, une réserve qui s’avère non seulement importante lorsque vous devrez faire face à des frais imprévus, mais aussi si vous tombez malade pendant une longue période, ou que vous perdez votre emploi quand l’économie est moins florissante, par exemple.

Dans certains cas, mieux vaut disposer d’une réserve plus importante (si vous décidez d’acheter plutôt que de louer, enfants à charge, indépendant, parent isolé, incertitude d’emploi, achat d’une voiture personnelle alors que vous n’en aviez pas ou que vous utilisez la voiture de votre société, etc.). Sans oublier la tranquillité d’esprit que cela vous apporte : si vous estimez qu’avoir plus d’argent de côté vous aide à mieux dormir, suivez votre instinct. Le montant de l’épargne varie pour chacun et évolue en fonction de votre situation personnelle.

5. Vous ne pensez pas encore à votre pension

Votre pension légale sera (beaucoup) moins élevée que votre dernier salaire. Grâce à l’assurance groupe et à l’épargne-pension individuelle, vous pouvez constituer un petit supplément, qui ne suffira peut-être pas si vous souhaitez bénéficier du même confort de vie pendant votre retraite.

Plus on vieillit, plus il est difficile de constituer une réserve d’argent. Si vous n’épargnez pas encore pour votre retraite, c’est le meilleur moment pour le faire. De plus, il est important de commencer à épargner, ne serait-ce qu’en mettant de côté 5 % de vos revenus chaque mois. Vous disposerez ainsi d’une poire pour la soif, qui vous garantit une retraite confortable.

Bonus : 5 conseils pour mieux gérer votre argent

  • Une fois par an, fixez-vous un défi, par exemple le « novembre sans dépenses ». Pendant un mois, n’effectuez que les dépenses de première nécessité.
  • Renseignez-vous. Une fois par mois, informez-vous sur une question d’argent spécifique en lisant un livre, en écoutant un podcast ou en assistant à une conférence.
  • Adoptez la règle des 5 jours. Vous souhaitez faire un achat de plus de 100 € ? Attendez cinq jours pour savoir s’il est vraiment nécessaire, même si c’est difficile.
  • Contrôlez chaque mois vos revenus et vos dépenses.
  • Les articles de qualité durent généralement plus longtemps. Parfois, acheter moins cher n’est pas une solution rentable !

Envie de vous y mettre ? Découvrez les comptes d'épargne NIBC Direct.