Notre environnement bancaire change de look. Vous vous connectez pour la première fois ? Vous devez parcourir quelques étapes pour activer votre accès.

changer-de-mutualite.jpg

janvier 2019

Choisissez la mutualité qui vous procure le plus d’avantages

Certaines mutualités offrent à leurs membres plus d’avantages que d’autres, ou elles leur demandent une cotisation plus faible. Vous êtes sensible à cet argument ? Vous pourriez alors envisager de changer de mutualité. Vous ne devez même pas vous limiter à votre propre région.

Dès que vous commencez à travailler comme ouvrier, employé ou indépendant, vous avez l’obligation de vous affilier à une mutualité. Même chose si vous étudiez encore après vos 25 ans ou si vous êtes au chômage.

La Belgique compte des mutualités chrétiennes, socialistes, libérales, neutres et indépendantes, et vous pouvez faire librement votre choix parmi elles. Si vous ne trouvez pas votre bonheur, sachez que vous pouvez toujours vous affilier gratuitement à la Caisse auxiliaire d’assurance maladie-invalidité (CAAMI), une institution publique.

Différences entre mutualités

Les mutualités sont en premier lieu responsables du remboursement (partiel) des honoraires de médecins et de dentistes et des factures d’hôpitaux. Telle est leur mission légale. Ce que vous recevez d’une mutualité, vous devez aussi l’obtenir auprès d’une autre.

En plus de cette mission légale, les mutualités peuvent offrir des assurances et des services complémentaires. Elles peuvent même effectuer des remboursements supplémentaires ou proposer d’autres avantages avec les cotisations payées par leurs membres. Souvent, ces interventions supplémentaires concernent la petite enfance, la cotisation à un club de sport ou la participation à un camp de jeunesse, les frais d’optique ou les soins dentaires. Ou alors, vous pouvez faire appel à un service de prêt à des conditions avantageuses.

Il importe dès lors de déterminer les avantages que vous considérez comme importants et de vous affilier à la mutualité qui vous convient le mieux. Vous pouvez vous poser la question lors de votre première affiliation, mais aussi par la suite. De la même manière que vous pouvez changer de banque, il vous est également loisible de passer d’une mutualité à une autre.

Quatre dates dans l’année pour changer de mutualité

Vous pouvez décider de partir à n’importe quel moment. Le transfert effectif a lieu au début de chaque trimestre : le 1er janvier, le 1er avril, le 1er juillet ou le 1er octobre. Jusqu’à cette date, vous restez assuré auprès de l’ancienne mutualité ; après, le transfert à la nouvelle mutualité se fait sans heurts. Mais attention : si vous voulez être couvert par votre nouvelle mutualité à partir du 1er janvier, vous devez envoyer votre demande de transfert avant le 25 novembre. Les autres dates de transfert sont, respectivement, le 25 février, le 25 mai et le 25 août. Passé le délai, vous devez attendre un trimestre.

Le transfert est gratuit, mais la cotisation périodique dont vous devez vous acquitter peut varier d’une mutualité à une autre. Le tableau comparatif publié sur Guide Epargne indique, par exemple, que pour 1 adulte sans personne à charge, la mutualité la moins chère est Mutualité Socialiste Du Brabant, où la prime annuelle s’élève à 78 euros. La plus chère est Solidaris Province de Liège, avec une prime de 150 euros. Les tarifs sont fixés annuellement.