En 10 ans, l’électricité est devenue 70 % plus chère

sept. 2017

Selon le régulateur de l’énergie, la CREG, notre facture d’électricité a augmenté en moyenne de 70 % entre 2007 et 2016. C’est en Flandre qu’elle a été la plus forte, avec 112 %. En Wallonie, elle n’a été que de 40 % et à Bruxelles, elle s’élève à 20 %. Pour le gaz aussi, la facture a augmenté, mais cette fois uniquement en Wallonie.

Depuis la libéralisation du marché de l’énergie en 2007, la CREG, la Commission de régulation de l’électricité et du gaz, suit de près l’évolution des prix de ces deux types d’énergie pour l’utilisateur final. Elle a ainsi calculé que la facture d’électricité a augmenté, en moyenne, de 242 euros en Wallonie, 121 euros à Bruxelles et 562 euros en Flandre.

Des tarifs de distribution plus élevés

Pourquoi une telle augmentation ? D’abord à cause d’une augmentation des tarifs de transport de l’électricité : +13 % en Wallonie, +45 % à Bruxelles et +47 % en Flandre. Mais aussi de coût de distribution de l’électricité : +43 % en Wallonie, +38 % à Bruxelles et +152 % en Flandre.

À côté de cela, les prélèvements publics ont également augmenté (+ 343 %). Idem pour la taxe sur l’énergie et la TVA. Sans oublier les contributions « énergie renouvelable ». Enfin, si le prix de l’électricité en elle-même a augmenté de 30 % en Flandre, il a par contre chuté de 5 % en Wallonie et à Bruxelles. Une différence qui s’explique principalement par la disparition du mécanisme d’octroi de kWh gratuits en Flandre.

Le gaz moins cher sauf en Wallonie

Les tarifs de distribution du gaz naturel ont également augmenté. Cela n’a pas empêché la facture du gaz naturel de baisser entre 2007 et 2016, mais uniquement en Flandre (-5 %) et à Bruxelles (-3 %). En Wallonie, elle a par contre bondi de 16 %. Le tarif de réseau de distribution y a en effet fortement augmenté (+61 %) par rapport aux deux autres Régions (+17 % et +15 %), tout comme la taxe sur l’énergie (+15 %) alors que cette dernière à diminué en Flandre et à Bruxelles.

Une fusion à la rescousse ?

Si en Flandre le ministre flamand de l’Énergie Bart Tommelein préconise de regrouper la gestion du réseau de distribution en une seule entité pour réduire les frais de distribution, rien de tel n’est prévu en Wallonie. Au contraire, de nombreuses voix s’élèvent contre un tel regroupement qui pourrait avoir l’effet inverse à celui recherché. À la VREG, le Régulateur flamand du marché de l’électricité et du gaz, on indique également que l’impact d’une telle fusion n’aurait que des résultats minimes sur la facture de l’utilisateur final.

Partagez cet article

Contactez-moi !

Avez-vous une question à nous poser ? Nous vous rappellerons au moment qui vous convient.

Prenez rendez-vous