Le précompte mobilier passe à 27 %

janv. 2016

L’augmentation du précompte a lieu un an plus tôt.

Dès 2016, les épargnants et les investisseurs paieront un précompte mobilier plus élevé sur les intérêts et dividendes de leurs placements. Quelles sont les conséquences pour les différents types de compte d’épargne ?

L’augmentation du précompte mobilier est une décision du gouvernement fédéral dans le cadre du « tax shift ». Avec ce tax shift, le gouvernement Michel désire dégrever les revenus du travail et imposer davantage ceux issus des patrimoines privés.

 

Qu’est-ce que le précompte mobilier ?

Le précompte mobilier est un impôt sur le revenu de biens mobiliers. Bref, sur les intérêts produits par votre compte épargne, par exemple. Ce sont les banques qui se chargent de prélever automatiquement cet impôt. Vous n’avez donc pas besoin de déclarer ces revenus vous-même sur votre déclaration d’impôts. À moins que le total des intérêts de vos comptes épargne réglémentés dépasse le seuil exempté de 1.880 €.

 

Quelles sont les conséquences pour vos comptes d’épargne ?

Les comptes épargne réglementés ne sont pas concernés par cette augmentation. Le gouvernement n’a pas voulu toucher à l’avantage fiscal des carnets d’épargne traditionnels. Les intérêts d’un livret inférieurs à 1.880 € restent donc exonérés de précompte mobilier. Au-delà de ce seuil, un précompte mobilier de 15 % s’applique. Chez NIBC, il s’agit du Compte d'épargne et du Compte de fidélité.

L’augmentation du précompte mobilier de 25 % à 27 % n’est d’application que sur les comptes d’épargne non réglementés et les comptes à terme. Chez NIBC, c’est le cas du Compte à terme et du Compte Flex. C'est donc la banque qui se chargent de prélever automatiquement cet impôt de 27%.

Partagez cet article

Contactez-moi!

Nous ne sommes pas actuellement atteint par téléphone . Prenez rendez-vous et nous vous contacterons.

Prenez rendez-vous