Le tax shift réduit la pression fiscale

août 2016

En Belgique, vous devez gagner en moyenne 232 euros pour en garder 100 en poche. Pourtant, cette pression fiscale n’est pas la plus élevée d’Europe. Pour la première fois, la France a pris notre première place sur le podium.

Plus... et pourtant moins

Depuis quelques années, la cellule de réflexion bruxelloise, l’Institut Économique Molinari, regroupe les pressions fiscales et sociales sur le salaire moyen dans 28 Etats membres d’Europe. Pour ce calcul, les chercheurs ont tenu compte de quatre facteurs : la contribution sociale des employeurs, la contribution sociale des travailleurs, l’impôt sur le revenu et le taux de T.V.A. La pression fiscale pour le travailleur européen lambda s’élève cette année à 44,96 %. C’est 0,23 % de moins qu’en 2015, mais toujours 0,97 % de plus qu’en 2010.

Si un travailleur européen lambda gagne 100 euros, cette année, 44,96 euros iront au fisc. Les autres 55,04 euros sont pour lui. Comparé à 2015, le travailleur lambda aura 0,23 euro de plus en poche cette année. Mais après avoir réglé toutes les contributions sociales et les impôts, il lui restera 0,97 euro de moins en main qu'en 2010 !

Doublement affecté

Les résidents de la zone euro sont moins bien lotis que les Européens des Etats membres qui n’utilisent pas la monnaie unique. Cette tendance était pourtant tout à fait différente de 2010 à 2013. L’Europe se porte moins bien au niveau économique ces dernières années, avec pour conséquence que les familles sont doublement affectées. Vu que les employeurs doivent payer aujourd’hui plus de cotisations sociales qu’il y a quelques années, ils seront aussi moins enclins à augmenter le salaire de leur personnel. En outre, le travailleur voit son salaire net diminuer, car lui aussi paie plus de cotisations sociales, ses revenus sont plus lourdement imposés et le taux de TVA augmente souvent.

Plus en première place

Ces cinq dernières années, la Belgique était toujours le pays avec le plus lourd fardeau fiscal. Cet honneur revient cette fois-ci à la France. La pression fiscale s’y élève notamment à 57,53 % contre 56,90 % en Belgique et 54,70 % en Autriche. Le pays où la charge fiscale est la plus basse est Chypre avec 23,85 %. Selon le même rapport, la Belgique a perdu sa première place grâce au tax shift mis en place par le gouvernement Michel. Ainsi, le taux d’imposition pour un travailleur belge lambda est passé de 59,47 % en 2015 à 56,90 % cette année.

Retrouvez le rapport complet ici

Partagez cet article

Contactez-moi!

Nous ne sommes pas actuellement atteint par téléphone . Prenez rendez-vous et nous vous contacterons.

Prenez rendez-vous