Pension : Valoriser vos années d’études

nov. 2015

Quand on fait de longues études, ce sont autant d’années pendant lesquelles on ne travaille pas et pendant lesquelles on ne cotise pas pour sa pension. Il y a toutefois une solution…

Très peu de Belges le savent mais les longues années passées dans les auditoires dans le but de décrocher un diplôme peuvent être prises en considération dans le calcul de la pension légale. Pour cela, vous devez « racheter » vos années d’études.  

Comment ça fonctionne ?

 Pour « racheter » ses années d’études, c’est assez simple : il suffit de verser ce que l’on appelle des « cotisations volontaires ». Attention, seules les années à partir de l’année de votre 20e anniversaire peuvent être prises en compte et vous devez avoir travaillé comme salarié avant ou après vos études. De même, la demande de régularisation des périodes d’études doit avoir lieu dans un délai de 10 ans prenant cours à la fin des études. Ce délai n’existe pas pour les travailleurs indépendants.  

Quel est le montant de la cotisation ? 

La cotisation est calculée sur base du revenu minimum mensuel moyen garanti. A savoir 1.541,67 €. Ce montant évolue avec l’indice des prix à la consommation. Le taux de la cotisation est fixé actuellement à 7,5 %. Le « rachat » d’une année d’étude coûte donc 1.541,67 € x 12 x 7,5 % soit 1.387,50 €.

Le paiement se fait en une fois ou annuellement sur une période de cinq ans maximum. Ces cotisations sont déductibles fiscalement. 

Le site de l’Office national des pensions, vous explique tout cela en détail.

Partagez cet article

Contactez-moi!

Nous ne sommes pas actuellement atteint par téléphone . Prenez rendez-vous et nous vous contacterons.

Prenez rendez-vous