NFT-jetons-non-fongible.jpg

juin 2021

Que sont les jetons non fongibles (NFT)

« Un artiste vend une œuvre d’art NFT pour 69 millions de dollars ». « La NFT mania : un homme d’affaires débourse 2,9 millions de dollars pour acquérir le tout premier tweet ». Ces titres accrocheurs ainsi que bien d’autres abordent la dernière tendance du paysage de la blockchain, les NFT . Mais qu’est-ce qu’un NFT et à quoi sert-il ?

Qu’est-ce qu’un NFT ?

Un NFT (de l'anglais non-fungible tokenest un jeton non fongible. « Non fongible » signifie plus ou moins qu’il est unique et ne peut être remplacé par un autre identique. Par exemple, une pièce de 2 € à l’effigie du roi Philippe est fongible. Si vous l’échangez contre une autre pièce de 2 €, vous obtenez exactement la même chose. Par ailleurs, un jeton non fongible est indivisible, il reste un tout. Par exemple, une pièce de 2 € peut être divisée et remplacée par deux pièces de 1 €.

La Joconde, par exemple, est non fongible ou irremplaçable. Si vous échangez ce tableau contre un autre, par exemple la Jeune Fille à la perle, vous obtenez quelque chose de complètement différent. Les NFT fonctionnent exactement de la même façon : ce sont des actifs uniques. La grande différence avec la Joconde, par exemple, est que les NFT sont numériques et que leur propriété est vérifiée par la technologie blockchain.

Les NFT recouvrent toutes sortes d’objets sous forme numérique, par exemple des dessins, de la musique, ou même un électrocardiogramme ou une radiographie. En ce moment, on observe un immense engouement pour l’utilisation des NFT dans l’échange et la spéculation dans l’art numérique, les objets de collection, les objets de jeu ou même les memes.

Quelle est la différence avec les cryptomonnaies ? Bien qu’ils utilisent tous deux une blockchain, les NFT diffèrent des cryptomonnaies. En effet, les NFT sont irremplaçables et non échangeables contre une chose identique. Vous pouvez échanger un bitcoin contre un autre bitcoin (car ils sont identiques), mais pas un NFT. Un NFT est plus ou moins comparable à une pièce de collection numérique, une cryptomonnaie à un moyen d’échange.

Quelle est l’ampleur du marché des NFT ?

Selon un rapport publié par NonFungible.com et L’Atelier BNP Paribas, 74 529 portefeuilles numériques ont acheté au moins un NFT en 2020 et 31 504 portefeuilles numériques en ont vendu au moins un. Dans ce cas, il s’agit de « portefeuilles » et non de « personnes », car une personne peut posséder plusieurs portefeuilles.

L’an dernier, la valeur totale des NFT négociés était de 205,34 millions d’euros, soit quatre fois plus qu’en 2019 (51,46 millions d’euros). La capitalisation boursière des NFT s’élevait à plus de 276 millions d’euros l’année dernière (contre 115,8 millions d’euros en 2019).

S’il est numérique, un NFT peut donc également être copié ?

Si les NFT vous semblent très étranges, c’est parce qu’ils le sont réellement. Vous pouvez copier à l’infini un fichier numérique tel qu’une photo ou un meme (attention, ils peuvent être protégés par des droits d’auteur), et il en va de même pour l’œuvre d’art numérique qui accompagne un NFT (le NFT lui-même ne peut pas être copié). À première vue, l’idée de payer pour la propriété symbolique d’une image ou d’un objet numérique qui se trouve quelque part sur internet et peut être fixé en quelques secondes par une capture d’écran peut sembler pour le moins étrange à première vue.

Leurs partisans estiment toutefois que les NFT apportent une solution à un problème majeur : en tant que mécanisme, les NFT permettent d’attribuer une valeur à l’art numérique. Après tout, vous pourriez aller au Louvre et peindre une copie conforme de la Joconde, mais vous ne possédez pas l’œuvre elle-même. Les NFT sont conçus pour vous donner quelque chose qui ne peut être copié, à savoir la propriété de l’œuvre (bien que l’artiste puisse toujours conserver les droits d’auteur et de reproduction, tout comme pour les œuvres d’art physiques). Ainsi, n’importe qui peut acheter une impression de la Joconde, mais une seule personne peut posséder l’original. Il en va de même pour les fichiers numériques.

Comment acheter, vendre ou créer un NFT ?

Techniquement, un NFT est un morceau de code dans une blockchain. Les NFT sont stockés dans des portefeuilles numériques, où vous pouvez les acheter et les vendre. Vous pouvez également créer et vendre votre propre œuvre d’art numérique ou objet de collection.

Vous pouvez échanger des NFT en ligne sur une place de marché comme OpenSea ou Rarible. Il s’agit d’une sorte de galerie en ligne où l’on peut voir, acheter et vendre de l’art numérique, des cartes à collectionner et d’autres objets de collection. Ces places de marché fonctionnent comme une salle des ventes, où vous pouvez enchérir sur des articles. Certaines annonces sont vendues à un prix fixe, ce qui vous permet de les acheter instantanément.

Vous pouvez utiliser différentes devises pour acheter des NFT : il s’agit souvent de cryptomonnaies, mais sur certaines plateformes, vous pouvez également payer par carte de crédit.

Quels sont les coûts de transaction d’un NFT ?

La plupart des NFT font partie de la blockchain Ethereum. Ethereum est une cryptomonnaie, mais la blockchain Ethereum prend également en charge les NFT. Chaque fois qu’une transaction a lieu sur la blockchain Ethereum, l’acheteur doit payer des frais de réseau (appelés Gas ou Gwei). Vous payez également une redevance de réseau lorsque vous mettez en vente une nouvelle œuvre d’art numérique. En 2020, ces frais de transaction ont fortement augmenté. Dans certains cas, les frais de transaction se sont révélés encore plus chers que le NFT. Autre point important : chaque transaction requiert une grande puissance de calcul et donc d’énergie, bien qu’une transaction sur la blockchain Ethereum nécessite beaucoup moins d’énergie que la transaction d’un bitcoin.

Quels sont les NFT les plus chers jamais vendus ?

1. Everydays: the first 5000 days - 56,9 millions d’euros

Cette œuvre est une compilation des 5 000 premières œuvres d’art numériques de Beeple, un artiste et graphiste américain. Il a créé ces œuvres entre 2007 et 2020. En mars 2021, la maison de vente aux enchères Christie’s a vendu le NFT lors d’une vente aux enchères en ligne.

Source illustration : Beeple

nft-everydays-beeple.jpg

2. CryptoPunk#3100 - 6,2 millions d’euros

Les CryptoPunks ont été les premiers NFT sur la blockchain Ethereum. Au total, il existe 10 000 de ces figurines numériques à collectionner. Ils ont été conçus par deux techniciens de Larva Labs. CryptoPunk#3100 est une image pixelisée d’un alien avec un bandeau.

Source illustration : Larva Labs

nft-Cryptopunk-3100-larva-labs.png

3. CryptoPunk#7804 - 6,2 millions d’euros

Une autre création de Larva Labs, cette fois une image pixelisée d’un extraterrestre portant une casquette et fumant la pipe.

Source illustration : Larva Labs

nft-Cryptopunk-7804-larva-labs.png

4. Crossroads - 5,4 millions d’euros

Crossroads est une vidéo de 10 secondes sur les élections américaines de 2020, également réalisée par Beeple. Dans la vidéo, on voit Donald Trump évanoui est allongé dans l’herbe.

Source illustration : Beeple

nft-Crossroads-Beeple.jpg

5. The first tweet - 2,4 millions d’euros

Le premier tweet de Jack Dorsey, fondateur et PDG de Twitter. Le tweet, « just setting up my twttr », a été vendu aux enchères pour une œuvre de charité. Un homme d’affaires de Malaisie a acheté le NFT pour 2,9 millions de dollars.

Source illustration : Twitter.com

nft-the-first-tweet-twitter.jpg