Vers une société sans cash : où en est-on ?

sept. 2017

Effectuer tous nos paiements uniquement par carte ou grâce à un smartphone n’est pas encore pour tout se suite. Les Belges tiennent au cash. Cela dit, de plus en plus d’initiatives nous mènent doucement sur la voie d'une société sans cash.

L’argent liquide reste le moyen de paiement le plus populaire en Belgique. Une enquête de la Banque centrale européenne (BCE) montre que 54 % des paiements en Belgique sont encore effectués en liquide. Cela place notre pays dans la moyenne européenne, devant la Grèce, la Roumanie et l’Italie où les paiements en espèces représentent respectivement 95 %, 93 % et 86 % des transactions.

Un manque de confiance…

Pourquoi encore un tel engouement pour les pièces et les billets alors que le premier pas vers une société sans cash a été fait ? Parce que la crise financière de 2008 a laissé des traces. Beaucoup de personnes ont perdu confiance dans les grandes banques. Par ailleurs, l’existence d’une économie souterraine relativement grande en Belgique ne doit pas être sous-estimée.

Payer sans contact

Comparé aux Pays-Bas, les systèmes de paiement sans contact sont moins nombreux en Belgique. Chez nos voisins, il suffit dans la plupart des commerces de placer son smartphone sur le comptoir pour valider un paiement. Chez nous, cela passe encore par le biais d’un code QR à scanner.

La Belgique ne compte toutefois pas traîner la patte longtemps. En effet, les terminaux sans contact commencent à se multiplier. Il est aussi possible de payer de plus en plus souvent avec Android Pay, le système de paiement sans contact de Google. Et les paiements électroniques connaissent un succès fulgurant depuis l’an dernier. Le record de paiements électroniques par jour a même été pulvérisé le 23 décembre 2016. Ce jour-là, 8,5 millions de transactions ont été exécutées, ce qui revient à pas moins de 630 millions d’euros en paiements électroniques et à une augmentation de plus de 10 % par rapport au 23 décembre 2015.

Une question de temps

Pour soutenir l’évolution vers une société sans cash, la Banque centrale européenne a décidé d’arrêter la production et l’émission du billet de 500 euros à partir de 2018. D’autant qu’il est le billet plus populaire auprès des terroristes et des fraudeurs. Rappelons pour à cette occasion qu’il est interdit en Belgique de payer un montant de plus de 3.000 euros en liquide, et ce depuis 2014.

Pour abolir le cash, les paiements électroniques sont aussi devenus moins chers depuis juin 2016 pour les commerçants. Ils ont diminué de 60 % pour les montants jusqu’à 5 euros et de 30 % jusqu’à 10 euros. Une bonne chose puisque le nombre de paiements électroniques sous les 5 euros a augmenté de 36 % l’année passée.

Bref, ce n’est plus qu’une question de temps avant que l’argent liquide fasse définitivement place aux cartes de banque et aux smartphones.

Partagez cet article

Contactez-moi!

Nous ne sommes pas actuellement atteint par téléphone . Prenez rendez-vous et nous vous contacterons.

Prenez rendez-vous