Hommes/femmes : travail égal, salaire inégal

janv. 2016

Plus de 100 ans. C’est le temps que devront encore attendre les femmes du monde entier avant de gagner autant que les hommes pour le même travail. Et il ne s’agit là que d’une des conclusions surprenantes du rapport du Forum économique mondial (FEM). 

Le FEM s’est penché sur le fossé salarial qui sépare les hommes et les femmes dans 145 pays et les a rangés dans un classement de parité. En tête du Top 5 se trouvent quatre pays scandinaves (l’Islande, la Norvège, la Finlande et la Suède), suivis de l’Irlande. La Belgique occupe la 19e place.

 

Moins bien payées

En moyenne, une femme gagne 11.102 $ par an. Un homme gagne presque le double : 20.554 $. Par an, les femmes gagnent moins aujourd’hui que ce que les hommes gagnaient il y a dix ans. Ce fossé s’explique en partie par le fait que de nombreuses femmes travaillent à temps partiel et souvent dans des secteurs où les salaires sont plus bas. 

Or, même à travail égal, une femme gagne toujours moins qu'un homme. Là où un homme gagne 1 $, une femme gagnera 60 centimes de dollar. En Belgique, le fossé est moins vaste. Pourtant, à l’heure, une femme gagne chez nous toujours 10 % de moins qu’un homme.

 

Postes moins élevés

 L’une des conclusions les plus surprenantes du rapport concerne le flux de femmes diplômées sur le marché du travail. Dans 97 pays, il y a plus de femmes que d’hommes qui entament des études supérieures. Mais elles n’obtiennent un poste qui exige un diplôme universitaire que dans 68 pays. Là aussi, il reste du pain sur la planche.

Partagez cet article

Contactez-moi!

Nous ne sommes pas actuellement atteint par téléphone . Prenez rendez-vous et nous vous contacterons.

Prenez rendez-vous